Spontanément, lorsqu'on pense cave de vigneron on imagine des caves voûtées, des rangées de barriques, des lumières tremblantes et une température constante quelle que soit la saison. C'est vrai dans certains vignobles calcaires où il est possible de creuser le sous-sol. Le vignoble du muscadet est établi sur des sous-sols de granit, de gneiss, de gabbro, roches plutoniques denses et quasi affleurantes. Allez creuser ! Alors, traditionnellement les vignerons élevaient leur vin dans des contenants en bois (barriques, foudres) dans des bâtiments en pierre. Puis dans les années 30-40 ont été construites les premières cuves en béton recouvertes de carreaux de verre. D'abord aériennes puis, quand le terrain le permettait, sous terre. Le revêtement en carreaux de verre permet à la cuve d'être parfaitement étanche, totalement neutre, à l'abri de l'oxygène. La forme paraléllépipédique est idéale pour le contact du vin avc les lies. La cuve souterraine ajoute un critère d'inertie thermique bien utile pour les élevages prolongés (2, 3 voire 4 ans) de nos crus communaux.

A l'intérieur, tout est lisse, le vin prend des nuances dorées (photo prise lors d'une mise en bouteille, la cuve est normalement pleine), le son résonne. Magique.

Alors bien sûr nous utilisons aussi des cuves inox pour les élevages courts, des barriques pour la cuvée granit en rouge et 2 cuves ovoîdes. Mais ceci est une autre histoire !